Sélectionner une page

KINESIOLOGIE

La kinésiologie aide à éliminer des mémoires cellulaires conscientes ou inconscientes d’expériences stressantes qui font obstacle à votre chemin de vie. Basé sur le test musculaire qui sert de connexion à votre histoire inscrite dans votre corps, une connexion à Soi, votre vraie nature. Elle permet de décoder les mécanismes afin de libérer les blocages énergétiques dans sa globalité et de mettre en lumière toutes vos parts ignorées ce qui est enfoui au plus profond de vous.

Grâce au dialogue corporel, des techniques toutes simples stimulent les forces d’auto guérison innée dans le corps humain, des solutions les plus adaptées à vos besoins du moment présent permettent d’accéder à de nouvelles ressources et de mettre en place de nouveaux comportements, de grandir et de s’épanouir.

Mais qu’est-ce que la kinésiologie ?

“kinésiologie” signifie en grec l’étude du mouvement. C’est une méthode thérapeutique d’évaluation et d’harmonisation des flux énergétiques dans l’organisme. Elle repose sur le système des méridiens sur lesquels sont répartis les points d’acupuncture de la médecine chinoise traditionnelle. 

Un lien entre flux énergétiques et muscles
Dans les années 60, le docteur George Goodheart, chiropraticien américain, a constaté que tout déséquilibre des flux énergétiques, tant physique, émotionnel que mental, ont des répercussions sur la réactivité des différents muscles. Il a ainsi mis au point une série de tests musculaires.

Le corps parle…
Contrairement à ce que la formulation pourrait laisser croire, le test musculaire ne consiste pas à tester la force musculaire, mais la réactivité et le potentiel énergétique des muscles. Cette méthode permet de détecter les blocages d’énergie afin de les corriger. En kinésiologie, il n’est pas nécessaire de demander au patient de décrire ces symptômes, l’organisme les indique lui-même. Par la qualité des réactions musculaires aux différents tests. Concrètement, le patient doit résister, bras tendu, à la pression exercée par la main du thérapeute. Si le bras résiste à la pression, le méridien lié à un muscle et un organe testé est sain. S’il ne résiste pas, il y a perturbation.